Tour des lacs de Barroude

Boucle de plus de 22kms pour 1500m de dénivelé en passant par le port-Vieux.


Il fait très beau en ce week-end de mi-juillet 2020. La foule n'a pas encore atteint la vallée de la Géla, préférant les coins très touristiques comme Ayous, Payolle ou le Tourmalet. Bon point pour nous !

Avec Sébastien Claverie, nous décidons de partir bivouaquer à la belle étoile au bord du lac de Barroude. Un endroit que je ne connaissais pas mais qui m'attirait depuis un certain temps.


Nous partons donc de Tarbes à 15H. Nous atteignons Le Plan (Aragnouet) peu avant 17h et entamons la montée. Comme à notre habitude, les sacs sont lourds avec le matériel photo.







Nous savons qu'en partant si tard nous louperons le coucher de soleil. Mais nous savons que nous pourrons profiter pleinement de la voie lactée et du levé de soleil.


Le sentier est très bien marqué. Nous traversons une forêt et arrivons au bout d'une heure au niveau du pont que nous empruntons pour avancer rive gauche de la Neste de la Géla.






Après 3 heures de marche, nous atteignons le plateau des lacs de Barroude. Une immense muraille se dresse devant nous. C'est impressionnant.

Puis nous arrivons enfin au bord du lac principal. Il est de toute beauté avec des rochers qui offrent de beaux points de vue.

La nuit ne va pas tarder à tomber. Nous préparons le "souper" puis nous nous préparons à photographier la voie lactée. Elle est plein sud et se dresse pile dans l'axe du lac.




Le vent est nul, il fait doux. Nous avons bien fait de ne pas prendre la tente et dormons à la belle étoile dans nos sacs de couchage. La nuit sera courte, seulement 2h de sommeil. Nous avions prévu d'aller assister au levé de soleil 300m plus haut, au niveau du Soum de Barroude, à la frontière avec l'Espagne.

Nous nous réveillons donc à 3h45 pour être à l'heure là-haut. Il nous faudra seulement 1 heure de marche pour atteindre notre objectif.


A peine arrivé au sommet, nous distinguons le cairn. A côté de celui-ci, un isard. Nous pensons que nous allons tomber sur un groupe de quelques individus qui passent la nuit ici. Mais non. Il s'agit en fait d'un isard esseulé, et surtout blessé. Ses yeux sont fermés et il doit probablement passer là ces dernières heures. Quand nous nous en rendons compte, nous sommes hébétés, ne savant quoi faire. Il se lève, titube, puis tourne en rond devant nous. Il descend un peu plus bas et le perdons de vue quelques minutes. Il reviendra finalement se poser devant nos objectifs quelques instants après, au moment où le soleil se lève.


Nous resterons 2 bonnes heures sur le Soum de Barroude pour photographier le levé de soleil sur le Cirque, mais aussi de l'autre côté, plein est sur la vallée de la Géla et sur Bielsa.







Nous entamons la descente. mais avant cela, il faut encore passer le sommet du Port-Vieux (2.700m).

Ensuite, 1400m de dénivelé négatif à avaler. Les jambes commencent à être un peu fatiguées avec le poids de sacs. Mais la vue sur la vallée de la Géla et le soleil rasant en valait le coup.


Au sommet du port-Vieux

Sébastien au sommet

Vue sur la vallée de la Géla (à gauche)














0 vue