Pic de Barran // Neige de cinéma

Mis à jour : 28 janv 2019


Pause photo depuis le Clot du Serpent (1738m)

Hautacam c'est un un des mes spots préférés. Il est tellement vaste que je n'en ai pas encore fait le tour. Il y a tant à voir dans ce coin des Hautes-Pyrénées. Du lac d'#Isaby au Pic de Barran en passant par le #Montaigu, le dépaysement est total en toute saison.


Ces derniers jours il est tombé près d'un mètre de neige dans les Pyrénées. Tout le monde attendait cela depuis des semaines voire des mois. Les stations bien entendu, mais aussi les saisonniers, les pratiquants de la montagne et nous les photographes.

Cette randonnée photos m'a été inspirée par Mariano, un amoureux des Pyrénées qu'il parcourt d'est en ouest été comme hiver. J'ai donc logiquement été visiter son site internet pour connaitre toutes les ficelles de cet itinéraire. Si vous ne le connaissez pas déjà, je vous conseille d'aller faire un tour sur son site ici.


Départ : Station du Hautacam

Arrivée : Pic de Barran

Dénivelé : 500m

Distance : 4,20km

Durée : 2H30

Matériel : raquettes, crampons, piolet


Itinéraire

Ma randonnée débute à 8h du matin. Je suis le premier sur le parking, la foule est attendue pour l'ouverture de la station dans quelques minutes. La déneigeuse est encore en action sur le parking. Il fait -2° et la route d'accès est propre.

La première surprise de la journée est face à moi, côté vallée de Gazost : la mer de nuages. Je sors donc déjà le boitier et me dis que la journée commence de la plus belle des manières.


Mer de nuages depuis le parking

Je ne m'attarde pas car le lever de soleil ne va plus tarder.

Je rejoins donc le haut de la remontée mécanique entre la Courade de Maucassau et le Col de la Moulata. J'arrive à temps pour capturer les premières lueurs du soleil sur les sommets environnants.


Je vais rester une bonne demie-heure à cet endroit pour admirer le spectacle. Les premiers randonneurs me rejoignent, skis de rando au pieds.


Premières lueurs sur le Hautacam avec une neige de cinéma !

La magie opère. Une lumière incroyable et pure dessine les courbes des sommets. Je suis encore dans l'ombre pour quelques secondes.








8H59, le soleil pointe le bout de son nez. Il ne me quittera plus pour le reste de la journée


Je quitte ce premier spot pour reprendre mon itinéraire en direction du Pic de Barran.


Qualité de neige exceptionnelle.

Pour la première fois je randonne avec un piolet. Je ne suis pas encore spécialiste dans la manière de l'utiliser et aussi de le porter. Sur cette photo le piolet et coincé entre le sac et mon dos, à ne surtout pas faire car cette position peut être dangereuse si on tombe ou glisse. On apprend tous les jours.


Comme à mon habitude, je vais traîner pour photographier chaque coins. Je suis doublé à plusieurs reprises par les nombreux randonneurs qui viennent eux aussi profiter de cette neige fraîche.




Prochain arrêt quelques mètres après la photo ci-dessus afin de photographier le lac d'Isaby enneigé.









Me voilà arrivé au Clot du Serpent (1738m). Je marque une nouvelle pause afin de contempler les paysages immaculés de blanc devant moi. D'autres randonneurs passent sans s’arrêter, pressés de dévaler les pistes j'imagine. Dommage, car ce spot vaut vraiment le coup de s'y attarder.

Mes raquettes me permettent de rester sur la neige sans m'enfoncer. Je jauge la hauteur de neige en déchaussant l'une d'elle. La neige arrive au dessus de mon genoux. Il y a 60cm de poudre sous mes pieds.



Ces randonneurs vont rejoindre les autres (plus haut sur la gauche de la photo)

Vue sous un autre angle

Je suis donc leurs traces pour passer ce surplomb. La pente se raidit.


Face au Pic de Naouit

Vue nord-ouest en direction du Naouit



Dernière ligne droit pour rejoindre le Pic de Barran. Il reste une ligne de crêtes à passer.


On aperçoit le sommet sur la gauche de la photo, juste derrière le surplomb.





A partir d'ici, la neige façonnée par le travail du vent propose des sculptures éphémères de toute beauté.



Au bout de 4 heures de marche, j'arrive enfin au pied du Barran. Il reste quelques mètres à effectuer et il faut passer une dernière partie un peu plus technique sur une pente en dévers de 25%.


Photo prise au téléphone

Le sentier longe le Barran sur la droite. On voit bien les traces laissées par les skieurs.

Je m'engage sur la piste mais je sens que la traversée sera délicate. Il est midi et la neige se transforme déjà.

Je décide de faire demi-tour afin de rejoindre le sommet par la gauche où la neige est mieux stabilisée.





J'arrive rapidement en haut du sommet mais je ne vais pas m'y attarder, je pense déjà au retour et ces passages qui pourront être plus délicats à cause de l'humidification du manteau neigeux.

J'ai juste le temps de capturer cette vue plein ouest sur tout le domaine.


Panorama depuis le Barran sur tout le massif

C'est donc une superbe randonnée que je clôture ici. Si vous souhaitez l'entreprendre je vous conseille d'aller prendre les infos sur la qualité de la neige via le bulletin risque d'avalanches émis quotidiennement par Météo France ici.

Il est indispensable pour savoir à quoi s'attendre là haut.


Belle rando à toutes et tous.

181 vues