Couraduque - Val d'Azun


Le Val d'Azun est un endroit magnifique et très accessible. Que l'on aime les raquettes, le ski de fond ou la luge, tout le monde trouvera une bonne raison d'y aller.






Pour cette randonnée, j'ai décidé de monter très tôt afin de photographier le lever de soleil.

Départ depuis le parking principal en direction du col de Couret (plein EST) à 7h30 par -10°, ça pique !

Malgré la foule de la veille dans la station, l'effet bénéfique du vent c'est qu'il efface toute trace de pas dans la neige.


Heure bleue sur le Gabizos

A cette période de l'année, le soleil se lève vers 8h30. Je dois donc attendre patiemment que celui-ci veuille bien passer au dessus de la ligne de crête que j'ai en face. Il fait froid, le vent de nord glacial fait chuter la température ressentie aux alentours de -20°. Mais cet effort en vaut le coup.




Après être retourné à la voiture pour me "réchauffer", je repart en direction du col de Bazès. Avant cela, je dois m'acquitter de la somme de 6€ pour pouvoir emprunter les sentiers avec mes raquettes.

Une bonne partie de la rando se fait sur les pistes de ski de fond. Avec prudence je m'y engage espérant ne pas trop déranger les sportifs.


Je ne croise personne sur cette première partie. Je file donc en direction du refuge du Haugarou sans pour autant l'atteindre. En effet, pour gagner le col de Bazès il faut couper quelques centaines de mètres avant le gite.




La pente se raidit un peu, cela fait du bien aux cuisses. La neige est omniprésente, douce et légère. Une bonne cinquantaine de centimètres par endroits.

Au bout d'une trentaine de minutes, je sors de la foret. Devant moi, j'aperçois le col de Bazès et son impressionnante corniche.




Une fois au Col la vue est très belle sur le massif de l'Aubisque mais aussi sur le massif du Pibeste. De grands noms se dévoilent : le Soum de Granquet, l'Estibette, le Moulle de Jaut, l'Aubisque...


Massif du Pibeste

Le Moulle de Jaut et la vallée de Ferrières


Le Montaigu et le Pic du Midi

Sur la montée j'avais repéré un petit sommet sur la gauche du Bazès. Il s'agit du Soum de Berducou (1638m), point culminant de ma randonnée.


La température est toujours négative, proche de -5° mais le soleil réchauffe sensiblement.

Après avoir fait ma pause repas et sur les conseils d'un randonneur croisé là-haut (Jean-Luc), je m'apprête à redescendre. Pas par la piste de ski de fond qui passe par le Col, mais en passant juste en dessous du Soum de Berducou. Il y a un bosquet droit devant, la trace est déjà faite par Jean-Luc partit quelques instants avant.


Pensant rentrer rapidement, je n'imaginais pas découvrir un endroit pareil ! Des "spots photos" à tour de bras. De belles forêt de sapins, de la neige fraiche et immaculée, et des nuages qui commençaient à décorer le ciel en donnant un peu de matière.





Le coin me plait tellement que je vais y passer une bonne heure, les genoux dans la neige et photographier tous ses détails.






Dernière surprise de la journée, cette belle foret que je dois traverser pour rejoindre le parking, il est un peu plus de 15h, le soleil est de plus en plus bas.


De temps en temps, une trouée permet d'apercevoir le Massif du Pibeste.




Une journée mémorable et simple dans un paysage enneigé de toute beauté se termine.

144 vues0 commentaire